Articles et Opinions des Figures Emblématiques de l'Associaion des Ulémas Musulmans (4 Volumes)

Articles et Opinions des Figures Emblématiques de l'Associaion des Ulémas Musulmans (4 Volumes)

75,83 €

Cet ouvrage très rare, quasiment introuvable et exceptionnel à été publié avec le soutien du Ministère de la Culture dans le cadre du Fonds national pour la promotion et le développement des Arts et des Lettres.

L'Association des oulémas algériens n'a rien eu de comparable quel que soit le point de vue auquel on se place avec l'Aréopage d'Al-Azhar. Fondée en 1931 à Constantine par Abdel-Hamid ben Badis, elle groupait au début une dizaine de diplômés du Caire, Damas et de la Zaytūna (Tunis).

LES 4 VOLUMES

  • T1. Imam Moubark Ben Mohammed el Mili
  • T2. Imam et Cheikh Et-Taib el Okbi
  • T3. Imam Cheikh Larbi Tébessi
  • T4. Imam Abou Yaâla el Zaouaoui
Quantité

Rupture de stock

Articles et Opinions des Figures Emblématiques de l'Associaion des Ulémas Musulmans.

Cet ouvrage très rare, quasiment introuvable et exceptionnel à été publié avec le soutien du Ministère de la Culture dans le cadre du Fonds national pour la promotion et le développement des Arts et des Lettres.

L'Association des oulémas algériens n'a rien eu de comparable – quel que soit le point de vue auquel on se place – avec l'Aréopage d'Al-Azhar. Fondée en 1931 à Constantine par Abdel-Hamid ben Badis, elle groupait au début une dizaine de diplômés du Caire, de Damas et surtout de la Zaytūna de Tunis. Ses premiers fonds lui vinrent d'un riche commerçant d'Alger. Elle s'était donné pour objectif de faire revivre en Algérie la culture arabe et musulmane. Son action s'est exercée, dans les milieux lettrés, par la publication d'un mensuel, Al-Shihāb, plus tard remplacé par un hebdomadaire, Al-Baṣā'ir ; elle a atteint les milieux populaires par des sortes de prédications en plein air, et les jeunes par la création d'écoles et de clubs privés.

La personnalité de Ben Badis domine, et de loin, celle de ses compagnons. Il s'était réservé le Constantinois, qu'il parcourait en prononçant des discours improvisés, mi-religieux, mi-nationalistes, dans les marchés et autres lieux de réunion. En règle générale, les autorités ne sont pas intervenues, peut-être en raison du caractère spontané de telles « prédications ».

Après la mort de Ben Badis, en 1940, l'Association a été dirigée par le shaykh Bachir Ibrahimi : l'hebdomadaire Al-Baṣā'ir parut jusqu'en 1955. C'est dans cet organe qu'étaient publiés tous les manifestes de l'Association.

L'Association des oulémas algériens a symbolisé une Algérie à la recherche de sa culture islamique et de son passé. Son action dans ce domaine n'a pas été négligeable. Lors de l'assemblée générale de ses « oulémas » tenue à Alger en 1951, elle pouvait revendiquer l'ouverture de 125 écoles primaires, comprenant 300 classes. C'était surtout par les cours du soir, faits en arabe, qui touchaient 20 000 élèves, que s'affirmait sa vocation culturelle.

LES 4 VOLUMES

  • T. 1. Imam Moubark Ben Mohammed el Mili / traduit par: Wafa Bedjaoui
  • T. 2. Imam et Cheikh Et-Taib el Okbi / traduit par: Wafa Bedjaoui
  • T. 3. Imam Cheikh Larbi Tébessi / traduit par: Wafa Bedjaoui
  • T. 4. Imam Abou Yaâla el Zaouaoui / traduit par: Aicha Imame Balamane
2242

Fiche technique

Année
2015
Couverture
Dr. Ahmed Al Rifaei Chorfi
Langue
française
Suggestion de produits ( 16 autres produit dans la même catégorie )

Création de compte